Les bonus du scooter et des véhicules électriques en 2018

vehicules electrique

En parallèle à la présentation du projet de loi de finances pour le compte de l’année 2018, le gouvernement a présenté au public les nouvelles mesures concernant les bonus. Les voitures électriques conservent leur bonus de 6000 euros, tandis que les 1000 euros de bonus généralement attribués aux hybrides rechargeables ne sont plus d’actualité. En gros les acquéreurs de voitures électriques bénéficient d’une aide qui se limite à 27% du prix d’acquisition. De même ce bonus continue d’être appliqué aux véhicules utilitaires de poids léger. Le montant de la prime de conversion qui était de 4000 euros est désormais de 2500 euros et est appliqué lorsque l’on envoie un véhicule essence datant d’avant 1997 à la casse ou un véhicule diesel d’avant 2001. Dans une telle situation, le montant total de la prime versée par le gouvernement se chiffre à 8500 euros alors qu’avant elle se serait chiffrée à 10 000 euros. Qu’en est-il du scooter électrique et des autres véhicules légers de la même catégorie ? visitez-vous 2TwentyScooters.

Les véhicules hybrides rechargeables sont doublement pénalisés. Tout d’abord la prime de conversion est passée de 2500 euros à 1000 euros depuis le 1er janvier 2018, mais en plus le bonus de 1000 euros a totalement disparu. Seuls les individus qui mettent un modèle à la casse bénéficient d’une aide. Au vu des coûts haut de gamme des véhicules hybrides rechargeables, très peu de personnes en profitent. Ces nouvelles mesures n’excluent pas les scooters électriques ni les quatre roues électriques. Depuis 2017, les véhicules électriques à deux, trois et quatre roues bénéficient d’un bonus qui s’élevait à 1000 euros. Depuis le 1er janvier 2018, ce bonus est désormais de 900 euros, une réduction de 100 euros.

L’aide reste assez ciblée, elle s’adresse aux propriétaires de scooters électriques homologués affichant une puissance égale ou supérieure à 3 kW. Depuis le 1er février 2018, les vélos électriques ne bénéficient plus de prime, juste un an après son introduction. Selon le ministre des comptes publics, ce n’est pas le rôle du gouvernement de subventionner les vélos électriques, puisque quand il le faisait les collectivités locales ne suivaient pas le mouvement. Selon les statistiques, la prime vélo électrique qui s’élevait à 200 euros a permis de financer l’achat de plus de 250 000 engins, donnant ainsi un bon coup de pouce à la filière. La transition écologique est en marche et le gouvernement s’implique autant que faire se peut afin d’encourager ce mouvement.

scooters vehicules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*