Le cuir, matériau utilisé pour le fauteuil Lounge de Charles Eames

fauteuil Lounge de Charles Eames

De nombreux matériaux sont utilisés par Charles Eames pour son fauteuil Lounge voir sur le site http://www.famous-design.com/fauteuils-de-salon/fauteuil-lounge-eames-noyer_302.html, parmi ces matériaux, nous pouvons citer le contreplaqué de palissandre et le cuir. Le cuir est un matériau qui est souvent utilisé dans la fabrication de meubles, que ce soit dans la chambre, au salon, dans la salle à manger, etc. Le cuir est fait à base de la peau d’animal, il est également utilisé dans le secteur de l’habillement et sous un tas d’autres formes. Généralement ce sont les peaux de grands animaux qui sont utilisées comme le porc, le bœuf. Cette peau est ensuite traitée de manière industrielle dans les tanneries, mais aussi les mégisseries. Ce traitement permet surtout d’assurer la conservation du cuir même en cas de forte humidité. On distingue différents types de cuir, classés en fonction de leur aspect, de la provenance de la peau et du mode de fabrication. Le plus souvent, les cuirs sont faits à base de peaux de bovins, porcins, caprins, cervidés, ovins, on les fabrique également en se servant de peaux de pécaris, de reptiles, d’autruches et de poissons à cartilages.

On retrouve sur le marché de nombreuses imitations du cuir comme le skaï ou le simili cuir et le latex. Le skaï est un plastique, tandis que le latex est une matière végétale. La création de Charles Eames, le fauteuil Lounge, est habillée avec du cuir véritable. On retrouve de nombreuses variétés de cuir sur le marché de nos jours. Le cuir brut encore appelé bleu ou mou est en fait la dépouille de l’animal, provenant de l’abattoir, à ce stade la peau n’est pas encore tannée donc on devrait l’appeler peau brute et non cuir. Le cuir de Russie est une matière assez robuste qui sait se montrer à la fois étanche et souple, c’est un cuir issu de la peau de jeune vache traité en Russie à l’aide d’une composition d’écorces de bouleau qui est teint en rouge ou en noir. Avec le mélange d’écorces de bouleau, le cuir acquiert l’odeur typique que l’on retrouve dans le parfum Chanel. Parmi les autres variétés de cuir, on retrouve les maroquins, les peaux mégissées, le cuir verni, la peau de chamois, la peau de chagrin, la croûte de cuir, le cuir fleur sciée, etc.

Il faut savoir que le sel à une action positive sur le cuir pendant la phase de préparation. Avant de devenir le cuir qu’Eames met sur ses fauteuils, les peaux fraîches d’animaux sont d’abord passées au sel. Le sel permet à la peau d’éliminer l’eau contenue dans les tissus et de ralentir ainsi la dégradation qui pourrait être causée par le développement de micro-organismes. Pour cette opération on se sert de sel de mine grossier avec des grains de 2 à 3 millimètres de diamètre. Des agents antiseptiques peuvent être associés au sel pour un meilleur résultat. Pendant le salage, les peaux perdent environ 10% de leur poids en eau.

2 réflexions au sujet de « Le cuir, matériau utilisé pour le fauteuil Lounge de Charles Eames »

  1. C’est un matériau noble qui habille toujours bien les meubles. Personnellement, j’ai un salon en cuir, j’ai des vêtements dans la même matière et je ne sais pas forcément à base de quelle peau d’animal mes articles sont habillés. De mon point de vue le latex ou le simili cuir n’ont pas le même rendu ni la même efficacité que le cuir véritable. Le cuir se comporte bien dans la durée, il résiste bien au vieillissement, mais pour que cela soit effectif il faut entretenir ce matériau autant que possible. La meilleure manière est de se servir de produits naturels comme les agrumes, de nombreuses astuces existent. Entretenir son cuir au quotidien permet de le préserver longtemps.

  2. Le cuir fait partie des matériaux qui existent depuis la nuit des temps. Déjà nos ancêtres s’en servaient pour se vêtir et aménager leur intérieur. Il est vrai qu’à l’époque ils ne bénéficiaient pas des techniques actuelles pour transformer les peaux de bêtes comme nous le faisons aujourd’hui, mais il n’en reste pas moins qu’ils se servaient de peaux d’animaux, ce qui revient au même. C’est un matériau à la fois écologique, durable, beau au regard et intemporel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*