Découvrir l’Afrique grâce à un trekking au Maroc ou en Tanzanie

trekking au Maroc

L’Afrique est un continent plein de merveilles qui ne demandent qu’à être découvertes. En effet, sur le continent on retrouve des montagnes, des déserts, des points d’eau, etc. De quoi satisfaire toutes les curiosités et toutes les passions. Toute cette richesse en fait un territoire propice à la pratique des activités de plein air comme le trekking voir sur le site http://www.aventure-berbere.com/ . C’est pour cette raison que l’on constate depuis plusieurs années maintenant l’augmentation des participants au trekking au Maroc ou dans d’autres pays du continent. Les activités de plein air permettent d’entretenir la santé sur le plan cardiovasculaire et des membres inférieurs, mais elles permettent également de découvrir une région, un peuple, une culture. Au Maroc nous savons déjà qu’il est possible de découvrir la chaîne de l’Atlas et ses magnifiques massifs, ses points d’eau, ses populations berbères, mais aussi le désert avec ses oasis, les balades à dos de dromadaire. La Tanzanie apparaît désormais comme un pays incontournable en matière de trekking.

Que découvre-t-on en faisant un trekking en Tanzanie ?

Le principal lieu à découvrir lorsque l’on s’engage dans un trekking en Tanzanie est le mont Kilimandjaro. Autant que la chaîne de l’Atlas est sollicitée pendant les trekkings au Maroc, en Tanzanie la vedette c’est le mont Kilimandjaro. Ce massif s’élève à environ 5895 mètres d’altitude, ce qui en fait le plus haut sommet d’Afrique et le plus fréquenté par les randonneurs qui se rendent en Afrique. Il faut prévoir au moins 5 jours pour arriver au sommet de ce mont et avoir une magnifique vue sur l’ensemble du pays. Le circuit de 5 jours commence dans la forêt tropicale et continue dans la région du plateau avant de devenir un peu plus difficile. En effet, la dernière étape vous fait monter en altitude de façon abrupte, et vous y affronterez la neige et les glaciers.

Ce parcours est déconseillé en saison de pluies, c’est-à-dire entre les mois de mars et de mai. Le reste de l’année, les températures sont assez fraîches sur les pentes, les journées sont chaudes. En général les visiteurs préfèrent y faire un trekking le week-end un peu comme le trekking au Maroc qui se déroule souvent le week-end pour les populations locales. Il faut être psychologiquement à la difficulté de ce parcours qui comporte en plus des risques liés aux intempéries et aux animaux sauvages. Faites aussi attention au mal aigu des montagnes causé par l’altitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*