2016 : année de la réglementation pour la trottinette électrique ?

trotinette

Comme on dit souvent, il est préférable de se préparer à une réglementation à l’échelle européenne pour la trottinette électrique sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/ et les autres engins de la même catégorie. Le Salon de la Moto qui s’est tenu en décembre 2015 a été l’occasion de présenter les véhicules légers à ceux qui ne les connaissaient pas, et de donner une plateforme d’expression à ceux qui les connaissent et les aiment déjà. C’était l’occasion d’en savoir un peu plus sur l’avenir de ces véhicules qui prennent de plus en plus de place dans nos paysages urbains, il s’agit aussi de savoir où en est la norme en cours d’élaboration. Si on considère l’histoire des moyens de transport, les véhicules légers datent d’hier, si on peut le dire, tellement ils sont jeunes et passionnent les jeunes. Ces appareils naissent de la volonté de créer de la part d’entrepreneurs issus de différentes zones du monde.

Si on prend quelques exemples comme Wim Ouboters, qui est le fondateur de Micro, avant de se lancer dans la fabrication de véhicules légers. Avant de créer l’E-roue, Guillaume Bocs dirigeait des bases de loisir et de piscines. Avant de fonder L-Trott, Christophe Bayart a été jusqu’en 2011 employé de Mitsubishi Electric, à la division chauffage et climatisation. C’est en 2013 qu’il fonde L-Trott, l’un des rares constructeurs de trottinettes électriques en Français. C’est une belle coïncidence parce que justement l’un des membres du groupe de travail mis en place afin de travailler sur la norme pour les véhicules légers en Europe, n’est autre que Décathlon, dont l’ambition est d’imposer le mode piéton en limitant les véhicules légers à une vitesse maximale de 6 km/h.

Il est facile de limiter la vitesse des gyropodes et des trottinettes électriques, pourtant il est difficile de le faire sur une roue électrique. L’entreprise Segway est la seule qui représente les gyropodes dans ce comité de normalisation. D’autres constructeurs de trottinettes sont représentés, surtout des Allemands. On retrouve également dans ce comité les constructeurs Toyota et Honda. Précisons que Toyota n’a pas vraiment d’activités liées aux véhicules légers, sauf si on prend en compte le projet d’hoverboard de sa marque Lexus. Autant d’avancées qui annoncent un bel avenir pour les utilisateurs et les constructeurs de ces véhicules légers. Espérons-le cela augure également d’un avenir meilleur pour notre planète, car les engins électriques sont écologiques, en tout cas plus que ceux qui fonctionnent aux carburants fossiles.

Incoming search terms:

  • réglementation trottinette électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*