Où acheter un bien immobilier neuf en 2015 : à Marrakech ou dans une autre région ?

investir immobilier Maroc

Le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc en général occupe l’esprit de nombreuses personnes. Il s’agit d’un secteur clé de l’économie marocaine qui présente de nombreuses opportunités et que les populations sollicitent énormément. En effet, nombreuses sont les personnes qui ont besoin d’acquérir un nouveau logement ou de s’en faire construire un. Rappelons-le l’immobilier reste un investissement durable que l’on peut même transmettre aux générations suivantes, et qui prend de la valeur avec le temps. Afin de répondre à la demande toujours plus exigeante et forte, des cabinets mènent des études afin de répondre aux préoccupations majeures des populations, comme celle de savoir dans quelles régions il faut investir en cette année 2015. La question se pose surtout pour les biens neufs. Nous avons quelques débuts de réponses à cette question, des réponses qui peuvent parfois surprendre.

Prix moyens des biens neufs par région

En termes de biens immobiliers neufs à acquérir au Maroc en général, les statistiques montrent que la région du Grand Casablanca est la première, on y trouve des biens à un prix moyen de 14 500 dirhams/m². Viennent ensuite les biens immobiliers neufs à Marrakech qui sont proposés sur le marché à un prix moyen de 12 630 dirhams/m². Prix appliqué dans l’ensemble de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz. Le prix moyen le plus faible observé au Maroc a été noté dans la région de l’Oriental avec un prix moyen de 6 430 dirhams/m². Dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, on peut retrouver des biens neufs à un prix moyen de 12 100 dirhams/m², pendant que dans la région de Tanger-Tétouan les biens immobiliers neufs se chiffrent en moyenne à 12 390 dirhams/m². Dans la région du Souss-Massa-Drâa, le prix moyen affiché au m² est de 12 260 dirhams/m², tandis que dans celle de Doukkala-Abda, le prix moyen est de 8 900 dirhams/m².

Dans la région de l’Oriental où on retrouve la petite ville d’Oujda, l’agence Mauresque Immobilier propose des biens immobiliers à Marrakech, c’est-à-dire de haut standing. Malheureusement le succès n’est pas au rendez-vous du fait des prix affichés. Les gens préfèrent en général acquérir un terrain et construire eux-mêmes leur villa ou maison, cela leur revient moins cher que d’acquérir un bien haut standing déjà construit. Cela est dû au prix moyen des terrains, vu l’abondance des terrains dans la ville, contrairement aux autres régions du Maroc. D’après les observations des experts du secteur, l’état du marché moyen standing s’améliore progressivement, particulièrement dans la région du Grand Casablanca, surtout à cause du rythme de vie imposé aux populations qui y vivent. Cette préférence est aussi due aux prix élevés du haut standing, du fait de l’augmentation des prix des terrains et de la matière première, qui rend le haut standing beaucoup plus cher.

Le moulage dans la fabrication de la chaise Charles et Ray Eames DAW

eames-dining-chair-daw

La chaise Charles et Ray Eames DAW est un modèle qui a été conçu et fabriqué par ce couple de designers, architectes et Américains. C’est une chaise qui a marqué son époque et qui continue à être appréciée de nos jours. Charles et Ray Eames sont parmi les personnes qui se sont investies afin que les meubles design passent à la production industrielle. Ce couple a également développé de nombreuses techniques de travail qui ont révolutionné le monde de la fabrication des meubles design. Ils ont par exemple mis en place une technique de travail du contreplaqué et des techniques de travail du plastique comme le moulage. Mais qu’est-ce que c’est le moulage ? Le moulage est l’action de se servir d’une empreinte que l’on utilise comme moule dans lequel on mettra un matériau et à partir de là on obtiendra plusieurs exemplaires du même modèle. Avec le moulage, on peut utiliser n’importe quel matériau en liquide, en pâte, en poudre, en feuille, en préforme, en pastille, etc. Une fois placé dans le moule, ce matériau prend la forme du moule.

Pour réussir un moulage, il faut faire preuve de réflexion et de goût. Avant chaque moulage, il faut observer les formes du produit à mouler, étudier les détails. En observant bien le modèle à reproduire et les matériaux à utiliser, on arrive à trouver la meilleure technique pour aboutir à la reproduction idéale. C’est le rôle du modeleur de trouver les modèles à réaliser, les empreintes dans les moules, etc. Il faut également savoir quelles sont les contraintes liées au retrait de la matière et les autres paramètres du moulage. Il faut se demander si la technique du moulage est utilisée pour la fabrication des chaises Charles et Ray Eames DAW. Le modeleur dessine les outils et il les réalise également.

On distingue plusieurs types de moulage en fonction des matériaux utilisés, mais aussi des modèles à reproduire. Le moulage à sable est une technique souvent utilisée dans les fonderies, le démoulage se fait en détruisant le moule. On trouve d’autres techniques de moulage, chacune adaptée au matériau que l’on utilise, afin d’aboutir à des produits comme la chaise Charles et Ray Eames DAW. La technique du moulage à sable permet de travailler avec certains matériaux comme le sable, de plus le moule ne coûte pas trop cher à produire.

Un trekking dans le toubkal pour vous faire vivre la culture berbère

trekking-toubkal

Les populations berbères occupent les territoires de l’Afrique du Nord depuis près de 20 000 ans aujourd’hui. On les retrouve surtout au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Ils sont représentés à travers l’Afrique et même en Europe et en Amérique, mais en moins grand nombre. Il s’agit d’une population qui a su se développer et imposer sa culture au sein des pays qui l’abritent. On retrouve des Berbères dans les montagnes marocaines, alors faire un trekking Toubkal vous assure de rencontrer quelques villages, et de partager leur culture. Les Berbères sont principalement des bergers, surtout les hommes. Ils sont en charge du bétail, ils font leurs migrations en suivant le cycle des pâturages à la recherche de sources d’eau et d’abris. Grâce à leurs activités d’élevage, ils disposent de coton, de laine et de plantes pour la teinture, une activité qu’ils ont également développée et dont ils vivent.

Pendant que les hommes mènent les pâturages, les femmes s’occupent de la maison et fabriquent des objets d’art, elles le font pour aménager leur intérieur, mais également pour les commercialiser dans les marchés locaux. Les femmes berbères tissent des tapis. Elles font des tapis traditionnels en conservant le caractère et l’apparence de leur tribu d’origine grâce à des dessins spécifiques. Les tissés Berbères marocains sont caractérisés par des franges ou des paillettes. Le mode de vie nomade des Berbères favorise l’art du tissage. Vous pourrez découvrir et acheter les tapis berbères lors de trekkings au Maroc. En côtoyant différentes cultures, comme les Phéniciens, les Égyptiens, les Romains et autres, les Berbères ont développé des talents de bâtisseurs et ont construit de nombreux monuments historiques.

De nombreux Berbères se sont démarqués au fil des siècles, surtout dans le Maghreb et en Al-Andalus. Beaucoup étaient des traducteurs, des savants, des architectes, des musiciens, des philosophes, des artistes, etc. Le fait de rencontrer et côtoyer différentes cultures confère aux Berbères une vision du monde qui pourrait vous éblouir lors de votre trekking dans l’Atlas. En termes d’organisation sociale, la société berbère est organisée en tribus. Un chef est choisi pour assurer le commandement de toute la tribu. De nos jours la plupart des tribus berbères sont dirigées par des hommes. Selon la tribu, ce sont les familles qui décident et c’est l’homme qui choisit la femme pour le mariage.

Demandez conseil à votre agence immobilière à Marrakech avant des travaux

vente Riad a marrakech

Lorsque l’on est locataire il n’est pas toujours évident de savoir quels sont vos droits et vos devoirs vis-à-vis de la maison ou de l’appartement. Généralement c’est une agence immobilière à Marrakech ou ailleurs qui a joué l’intermédiaire entre le locataire et le propriétaire, du coup les deux « camps » ne sont pas toujours au courant de leurs prérogatives. En tout cas en ce qui concerne les travaux de décoration ou d’aménagement, les locataires ne savent pas où sont leurs limites. En tant que locataire quels travaux a-t-on le droit d’effectuer réellement selon la législation ?

La législation au secours des locataires

Améliorer le cadre dans lequel on vit est souvent un désir que chaque locataire éprouve à un moment ou à un autre. Mais la plupart se posent des questions sans y trouver de réelles réponses. En matière de travaux de construction ou de décoration, il faut bien se tenir au courant de ses droits afin d’éviter les problèmes par la suite. Vous pouvez vous rapprocher de l’agence ChicRiad située à Marrakech ou simplement glaner des informations vous-mêmes. Est-ce qu’il est obligatoire de demander la permission du propriétaire à chaque fois ? Comment procéder ? Et surtout à quelle hauteur le propriétaire peut contribuer ? Pour répondre à ces questions, on se fie à la loi n°67-12 qui déclare que rien n’interdit au locataire de faire des aménagements dans le logement qu’il occupe. Conformément à ce texte, on peut rajouter qu’à condition que les travaux ne modifient pas la configuration des lieux, encore moins les équipements, le locataire peut s’adonner à des travaux de décoration ou installer des équipements démontables à ses propres frais. Il reste important de se référer au contrat de bail signé lors de la remise des clés par les deux parties. Quelques fois le contrat précise les détails de ces arrangements, du style, la couleur des murs qui doit être neutre, le parquet original ne peut pas être changé. Le mieux reste encore d’en discuter directement avec le propriétaire, avant de commencer quoique ce soit.

Il faut savoir que le propriétaire reste mieux placé que l’agence immobilière à Marrakech pour savoir ce qu’il admet comme changements dans son logement. Alors si votre désir d’aménagement nécessite des travaux importants, ou longs, qui risquent de modifier lourdement l’ensemble, vous êtes tenu de faire une demande écrite au propriétaire. Bien évidemment, cette demande doit être faite avant d’engager les travaux. Si vous engagez les travaux avant d’avoir l’autorisation du propriétaire, ce dernier n’est pas obligé de donner son accord, au contraire, il peut vous obliger à remettre le logement dans son état premier, à votre compte. Il faut quand même savoir que certains travaux sont à la charge du propriétaire, notamment les réparations nécessaires pour que le logement fonctionne « normalement ».

Un quad ou un buggy pour son raid au Maroc ?

bugg-afrique

Quand on est touriste ou visiteur dans l’une des régions marocaines on peut opter pour un raid en buggy au Maroc sur le site Bugg Afrique ou un raid en quad. Ce sont des véhicules tout-terrain qui permettent d’avoir des sensations de liberté et parfois même de contrôle. De plus, au guidon de ces engins, on peut parcourir aisément les régions en les visitant au plus près. Cela donne la possibilité de côtoyer les populations locales, de parcourir les canyons et les montagnes, etc. Le quad et le buggy offrent des plaisirs différents, les modes de conduites ne sont pas non plus les mêmes, pourtant ils sont aussi séduisants l’un que l’autre pour les adeptes de sports extrêmes et d’aventure. Un quad ou un buggy ne se pilotent pas comme une moto, encore moins comme une automobile ou un scooter.

Conduite du quad et du buggy

Lors d’un raid en buggy au Maroc vous serez amenés à piloter un buggy. Si vous avez l’habitude du quad, sachez qu’un buggy ne se conduit absolument pas de la même manière. Le quad est doté de deux roues motrices, sans différentiel. Pour tourner, il faut donc faire déraper une roue par rapport à l’autre en faisant le mouvement avec son corps. Si on tourne trop le guidon, il y a des risques pour que le véhicule se retourne. Il faut donc faire attention les premières fois, surtout avec des modèles courts. Le mode d’emploi qui accompagne souvent le véhicule doit être lu afin d’apprendre plus rapidement. Pour accélérer avec un quad, il faut appuyer sur une gâchette qui est située au niveau du guidon, du côté droit. On distingue les quads automatiques et les quads manuels dotés de boîtes de vitesses. Comme pour les automobiles, les automatiques sont plus simples d’usage.

Le buggy est beaucoup plus simple à piloter que le quad, il se conduit comme un kart. Le pilote est assis plus bas que le guidon, les trains roulants sont beaucoup plus larges donc le véhicule a moins tendance à se retourner. Lorsque vous ferez un raid en buggy au Maroc, sachez que le volant démultiplié est plus facile à utiliser que le guidon à attaque directe. Le buggy est généralement automatique donc on retrouve la pédale de frein et la pédale d’accélérateur. Puisque le pilote est attaché à son véhicule, le casque n’est pas obligatoire, mais les lunettes le sont.

La politique de la ville au service de l’immobilier à Marrakech

immobilier Maroc

Depuis deux ans, le ministère de l’habitat a lancé ce qui est appelé la politique de la ville, un ensemble de programmes ambitieux, destinés à donner de la plus-value au secteur immobilier à Marrakech, ainsi qu’aux autres paysages immobiliers du pays. En effet, ces différents programmes concernent l’ensemble des villes du Maroc. Les divers programmes prévus dans le cadre de cette politique, peuvent être divisés en trois catégories : la première catégorie de programmes concerne les projets de développement mis en place dans les villes du royaume, la deuxième catégorie de projets concerne la réhabilitation des anciennes médinas réparties à travers le Maroc. Les objectifs visés par la politique de la ville sont loin d’être atteints, en 2012 on dénombrait près de 43 734 biens immobiliers à rénover, afin de les empêcher de tomber en ruines. À ce jour, il reste encore 22 771 logements qui risquent de tomber en ruines. Des travaux sont prévus pour le compte de l’année 2015. Pour obtenir plus d’informations sur la politique de la ville, contactez  l’agence immobilière cote medina et ses agents .

Création d’une agence consacrée à la rénovation urbaine à Marrakech et au Maroc

Le problème des bâtiments qui tombent en ruines, ne sera pas totalement résolu en 2015, selon Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, car de nouvelles constructions sont mises en danger à cause notamment des précipitations. Pour ce qui est de la troisième catégorie des projets, ils concernent les programmes d’accompagnement et de relance des zones urbaines et des villes nouvelles. Des projets de ce style sont déjà en voie de réalisation dans l’immobilier à Marrakech et de nombreuses autres villes. Nous pouvons citer entre autres les villes nouvelles de Tamesna, aux abords de la ville de Rabat, et de Tamansourt aux abords de la ville de Marrakech. La ville nouvelle de Tamesna a nécessité un investissement global de 537,8 millions de dirhams, pendant que la ville nouvelle de Tamansourt a nécessité un investissement de 1,4 milliard de dirhams.

La politique de la ville a entraîné la mise sur pied de 32 projets validés et répartis entre les diverses catégories que nous avons citées ci-dessus. Le ministère de l’Habitat a contribué à ces différents projets, à hauteur de 6 milliards de dirhams, afin de redorer le blason de l’immobilier à Marrakech et dans le Maroc. 56 autres projets sont en pleine étude, s’ils sont validés, le ministère de l’Habitat devra encore verser 5 milliards de dirhams pour leur réalisation. Parmi les mesures prises par le ministère pour assurer l’accompagnement des différents projets, nous pouvons citer l’extension des attributions du Fonds Solidarité Habitat, la diversification des ressources de financement dudit fonds. Il est à noter qu’un projet de loi censé réglementer l’intervention sur l’habitat en ruine est également en cours d’étude, afin de faciliter les interventions dans ce domaine, qui sont encore un peu difficiles.

Découvrez les activités culturelles du Maroc en résidant dans un Riad

riad-ibn-khaldoun au maroc

De nombreuses personnes se rendent au Maroc pour visiter le pays, son désert, ses centres balnéaires, ses monuments, ses grandes mosquées,mais aussi pour profiter du climat agréable qui y règne tout au long de l’année.D’autres personnes apprécient la location de Riad au Maroc sur http://www.visitmorocco.com/index.php/fre/onmtpdf/print?carnet=136072 afin de profiter au maximum de la culture et de l’art local. En effet le mode de vie dans un Riad est différent de celui des maisons modernes. On y retrouve la quiétude et la paix que l’on recherche tant pendant les vacances ; on peut profiter de la fraîcheur du patio, déguster des plats de tagine accompagnés de thé à la menthe, et d’autres plaisirs qui dépendent du Riad choisi. Le voyage au Maroc permet également de participer ou d’assister à de nombreuses activités culturelles, en fonction du calendrier annuel, que ce soit en musique, en art ou en lecture, les activités sont très diverses.

Nouvelle saison culturelle pour l’UEM

riad-salam-fes au maroc

L’Union des Écrivains du Maroc en abrégé UEM organise diverses activités chaque année, dans le cadre de sa saison culturelle, en vue de promouvoir l’écriture et la lecture à travers les régions du Maroc. Actuellement l’une des activités prévues est la cérémonie hommage aux vainqueurs du prix de l’UEM, qui se tiendra dans la ville de Rabat. Ce sera l’occasion pour les touristes vivant dans un Riad au Maroc de découvrir les futurs grands écrivains du pays. Il est également prévu de publier une série d’ouvrages édités par les écrivains membres de l’UEM et d’un autre portant le titre « Assises nationales de la culture marocaine ». Cet ouvrage intéressera les différentes parties qui sont impliquées dans le secteur de la culture marocain.

Parmi les autres activités prévues pour cette nouvelle saison culturelle, nous pouvons citer le lancement du « projet culture et régionalisation » dans la ville de Laâyoune. Ce projet s’intègre dans la nouvelle vision du pays qui se tourne résolument vers la régionalisation, ainsi l’UEM marque son adhésion à cette orientation. Les résidents des Riad au Maroc pourront profiter de ces évènements tout au long de la saison culturelle. Le programme d’activités prévoit aussi l’organisation d’une rencontre entre les membres de l’UEM et ceux de l’Union des écrivains russes dans la ville de Rabat. Les populations d’Essaouira bénéficieront de ce programme puisque l’UEM prévoit de créer une section au sein de cette ville.

Quittez votre Riad à Marrakech pour vous rendre au Sénégal grâce à la RAM

riad-medina-marrakech-5

Encore appelée RAM, la Royal Air Maroc est la compagnie aérienne du Maroc, elle est aussi l’un des portes-flambeaux du pays à travers le monde et le principal moyen de rejoindre le royaume quand on est à l’étranger. La RAM a annoncé ce mois de juillet 2015, dans la ville de Dakar, que certaines mesures seraient prises afin de contribuer à la promotion du tourisme au Sénégal. Pour y arriver, la compagnie a proposé des partenariats à quelques professionnels du tourisme au Sénégal. Des partenariats multiples, qui permettront à la RAM d’alimenter le Sénégal, pour les voyageurs en provenance d’Amérique et d’Europe, en passant par la ville de Casablanca, grâce à son réseau international. Ouvrant par ce moyen, plus de portes au tourisme sénégalais. Notons que des partenariats existent déjà entre le Maroc et le Sénégal, permettant aux voyageurs sénégalais de se rendre dans le Riad Croix Berbere Luxe à Marrakech sans besoin de visa.

Durant le mois de mai, du 22 au 26, se sont tenues à Dakar, les journées de découverte et de promotion de la destination Sénégal. Pendant ces journées, Driss Benhima, PDG de la RAM a pu faire la rencontre des professionnels du voyage et a affirmé son soutien au secteur touristique sénégalais. Rappelons que selon le PSE, Plan Sénégal Émergence proposé par le président Macky Sall, le secteur du tourisme est un axe majeur. Il a tenu aussi à préciser que la RAM a la possibilité d’apporter de la valeur à cette vision, dans le cadre d’une coopération Win-Win entre les acteurs du tourisme au Maroc et le transporteur marocain. La RAM étant l’un des visages du Maroc, la promotion du Riad à Marrakech sera faite par la même occasion.

Dans le cadre de cette coopération, la RAM a proposé des offres de prix assez intéressants en termes de packages. Ce sont des offres destinées aux agences de voyages sénégalaises et aux tours opérateurs européens qui proposent généralement des packages transport et séjour. La RAM s’engage également à proposer des tarifs avantageux à toutes les agences de voyage ou tour-opérateurs qui se présenteraient, afin de renforcer le tourisme sénégalais. La RAM se propose également de s’investir sur les plans matériel et financier afin d’encourager le tourisme sénégalais dans les pays cibles. Ce rayonnement de la RAM augmentera également la fréquentation des Riad à Marrakech.

Comment occuper votre séjour dans le riad à Marrakech

riad alili

La ville de Marrakech est pleine d’activités et d’infrastructures qui permettent aux touristes de ne pas s’ennuyer lorsqu’ils font un séjour dans un riad à Marrakech. Des fois les touristes peuvent même parcourir des liens internet comme celui de  Riad Alili.De cette manière ils savent ce qu’ils pourront faire à l’avance avant de se rendre au Maroc. Les évènements et les salons qui sont organisés et abrités par le Maroc sont généralement de nature culturelle et artistique, toutefois on retrouve aussi des évènements qui sont liés à des secteurs d’activité en particulier.

 Différents salons et évènements que l’on retrouve à Marrakech

Louer un riad à Marrakech vous permet d’assister à des évènements au cœur de Marrakech mais aussi dans quelques autres villes qui se trouvent à proximité de la cité ocre. Parmi les salons les plus fréquentés que l’on retrouve à Marrakech, nous pouvons citer AeroExpo Marrakech, Salon international des industries et services aéronautiques. Il s’agit d’un salon consacré aux métiers de l’aéronautique. Les professionnels de l’aviation viennent de nombreux pays du Monde afin de s’y retrouver, découvrir les innovations du secteur et même discuter des principaux sujets qui minent le secteur et mettent à mal les différents acteurs. On retrouve aussi le salon Riad’ art Expo qui se déroule généralement à la fin du mois de mars. C’est un salon dédié à l’art de vivre Marocain. Ce salon regroupe chaque année des centaines d’exposants venus de plusieurs pays à travers le monde et des milliers de visiteurs qui viennent découvrir ce que les artisans avaient à offrir dans les différents secteurs du Maroc, notamment l’hôtellerie, la décoration, les arts de la table, le design etc. un évènement qui en est déjà à quinze années d’existence et qui continue de satisfaire son audience. Les professionnels ont aussi l’occasion de participer à des conférences et débats qui leur permettent de faire le point sur les avancées dans les différents secteurs qu’ils représentent mais aussi de trouver des solutions pour que leurs secteurs se développent de mieux en mieux.

Sur le plan artistique et culturel, lorsque l’on réside dans un riad à Marrakech, on peut assister à des évènements dédiés au cinéma mais aussi à l’humour. L’un des plus grands évènements dans le paysage cinématographique au Maroc est le FIFM Festival International du film de Marrakech qui est un évènement organisé chaque année au début du mois de décembre. L’objectif de cet évènement est de récompenser les meilleures productions cinématographiques Marocaines et étrangères que ce soit pour les courts ou les longs métrages. C’est un évènement qui a acquis ses lettres de noblesse et qui occupe une place prépondérante dans le monde entier.

Le cuir, matériau utilisé pour le fauteuil Lounge de Charles Eames

fauteuil Lounge de Charles Eames

De nombreux matériaux sont utilisés par Charles Eames pour son fauteuil Lounge voir sur le site http://www.famous-design.com/fauteuils-de-salon/fauteuil-lounge-eames-noyer_302.html, parmi ces matériaux, nous pouvons citer le contreplaqué de palissandre et le cuir. Le cuir est un matériau qui est souvent utilisé dans la fabrication de meubles, que ce soit dans la chambre, au salon, dans la salle à manger, etc. Le cuir est fait à base de la peau d’animal, il est également utilisé dans le secteur de l’habillement et sous un tas d’autres formes. Généralement ce sont les peaux de grands animaux qui sont utilisées comme le porc, le bœuf. Cette peau est ensuite traitée de manière industrielle dans les tanneries, mais aussi les mégisseries. Ce traitement permet surtout d’assurer la conservation du cuir même en cas de forte humidité. On distingue différents types de cuir, classés en fonction de leur aspect, de la provenance de la peau et du mode de fabrication. Le plus souvent, les cuirs sont faits à base de peaux de bovins, porcins, caprins, cervidés, ovins, on les fabrique également en se servant de peaux de pécaris, de reptiles, d’autruches et de poissons à cartilages.

On retrouve sur le marché de nombreuses imitations du cuir comme le skaï ou le simili cuir et le latex. Le skaï est un plastique, tandis que le latex est une matière végétale. La création de Charles Eames, le fauteuil Lounge, est habillée avec du cuir véritable. On retrouve de nombreuses variétés de cuir sur le marché de nos jours. Le cuir brut encore appelé bleu ou mou est en fait la dépouille de l’animal, provenant de l’abattoir, à ce stade la peau n’est pas encore tannée donc on devrait l’appeler peau brute et non cuir. Le cuir de Russie est une matière assez robuste qui sait se montrer à la fois étanche et souple, c’est un cuir issu de la peau de jeune vache traité en Russie à l’aide d’une composition d’écorces de bouleau qui est teint en rouge ou en noir. Avec le mélange d’écorces de bouleau, le cuir acquiert l’odeur typique que l’on retrouve dans le parfum Chanel. Parmi les autres variétés de cuir, on retrouve les maroquins, les peaux mégissées, le cuir verni, la peau de chamois, la peau de chagrin, la croûte de cuir, le cuir fleur sciée, etc.

Il faut savoir que le sel à une action positive sur le cuir pendant la phase de préparation. Avant de devenir le cuir qu’Eames met sur ses fauteuils, les peaux fraîches d’animaux sont d’abord passées au sel. Le sel permet à la peau d’éliminer l’eau contenue dans les tissus et de ralentir ainsi la dégradation qui pourrait être causée par le développement de micro-organismes. Pour cette opération on se sert de sel de mine grossier avec des grains de 2 à 3 millimètres de diamètre. Des agents antiseptiques peuvent être associés au sel pour un meilleur résultat. Pendant le salage, les peaux perdent environ 10% de leur poids en eau.

un journal pour l'anonymat et la decouverte de Marrakech, le design, les cheminées à l'éthanol